Aller directement au contenu de la page
  • Imprimer la page courante.
  • Google Plus.
Les métiers

Moulistes

Le métier


Le métier de mouliste est lié au procédé de transformation de la matière appelé moulage, lequel est utilisé pour fabriquer en série une infinité d’objets dits « moulés » tels des bouteilles, des pièces de véhicules, des jouets, etc. Le travail de mouliste consiste à fabriquer, à réparer, à modifier, à entretenir et à polir les moules destinés aux entreprises de fabrication par moulage (notamment celles des secteurs de la plasturgie et du caoutchouc). Les moules sont fabriqués en fonction de divers procédés de moulage, notamment l’injection, l’extrusion, l’extrusion-soufflage, le thermoformage, la compression, etc. Les matériaux transformés sont très diversifiés : outre le plastique et le caoutchouc, mentionnons les matériaux métalliques, les matériaux composites, l’uréthane, le verre, etc. Les moulistes travaillent dans la petite, la moyenne et la grande entreprise, et ce, dans plusieurs secteurs d’activité comme la fabrication métallique industrielle, la plasturgie et le caoutchouc, etc.

Machinistes accomplis, les moulistes utilisent des machines-outils à commande numérique et des machines-outils conventionnelles pour fabriquer les composants du moule. Le travail du mouliste se distingue cependant de celui du machiniste. Le mouliste doit en effet visualiser le moule dans son ensemble et non seulement l’un ou l’autre de ses composants. Le métier requiert une grande expérience dans le domaine de l’usinage du métal ainsi que des connaissances sur les matières transformées à l’aide du moule.

Le métier exige un grand souci de la précision, un bon esprit d’analyse, une très grande dextérité et une excellente perception spatiale. De plus, le mouliste doit avoir la capacité de détecter des problèmes, d’y trouver des solutions et de prendre des décisions. Enfin, le mouliste doit être en mesure de prévoir les situations critiques, de reconnaître les limites de son champ d’intervention et de savoir s’arrêter avant de commettre des erreurs irréparables et, le plus souvent, coûteuses. Pour illustrer plus concrètement les qualités requises pour exercer le métier, PERFORM a recueilli quelques témoignages de moulistes sous forme de vidéo.

Formation scolaire et apprentissage en milieu de travail


La formation professionnelle du secondaire offre un programme d’études visant l’exercice du métier de mouliste et menant à l’attestation de spécialisation professionnelle en Fabrication de moules.

Les travailleurs qui occupent un emploi dans le domaine peuvent développer les compétences liées à l’exercice du métier de machiniste-mouliste dans le cadre du Programme d’apprentissage en milieu de travail d’Emploi-Québec (PAMT) et, au terme de leur apprentissage, se voir décerner le certificat de qualification professionnelle en Fabrication de moules.

Possibilités d’emploi


Emploi-Québec (Information sur le marché du travail) estime, pour un horizon de quatre ans, les perspectives professionnelles pour le métier d’outilleur/ajusteur (titre générique incluant les métiers d’outilleur, de matriceur et de mouliste) par région et pour l’ensemble du Québec.

Les enquêtes Relance du ministère de l’Éducation, du Loisir et des Sports (MELS) fournissent des renseignements sur l’intégration au marché du travail des diplômés de l’ASP en Fabrication de moules.


La Commission des partenaires du marché du travail contribue au financement des activités du Comité sectoriel de main-d'oeuvre dans la fabrication métallique industrielle.

Commission des partenaires du marché du travail - Québec

Pour plus de renseignements sur le marché du travail et sur les programmes et services publics d'emploi, consultez le site d'Emploi-Québec.