Aller directement au contenu de la page
  • Imprimer la page courante.
  • Google Plus.
Les métiers

Électromécaniciens

Le métier


L’électromécanicien installe les machines neuves d’un atelier ou d’un chantier : machines de production, engins de levage, etc. En s’appuyant sur le dossier de fabrication, il assure le montage des moteurs, roulements ou variateurs de vitesse, et établit les connexions électriques. Il procède aux différents réglages et vérifie le bon fonctionnement de l’ensemble. Mais son rôle consiste surtout à entretenir et dépanner les machines. C’est ainsi qu’il pratique des interventions régulières de maintenance préventive. Il réalise les tâches d’entretien prévues : nettoyage, vérification de l’isolation des circuits électriques, graissage, changement de pièces mécaniques, etc. Il effectue également tous les contrôles destinés à repérer une anomalie comme la surchauffe, la déformation ou l’usure. Il change alors les éléments défectueux. Lorsqu’une panne survient, l’électromécanicien procède à une série de tests et de mesures pour trouver l’origine de la défaillance. Puis il remplace les pièces ou les composants usagés, effectue les réglages et remet en service. Fort de son expérience, il peut suggérer des améliorations au bureau d’études, et intervenir ainsi en amont de la fabrication des machines.

C’est un homme de terrain, rôdé aux positions inconfortables et au bruit, qui peut travailler de jour mais aussi la nuit, les jours fériés et les fins de semaine. Automatismes, pneumatiques et mécanismes hydrauliques : c’est un technicien aux multiples compétences qui sait s’adapter aux avancées technologiques. Autonome et à l’aise en équipe, doté de bonnes aptitudes d’analyse, il maîtrise l’anglais technique. Organisé, rigoureux, très respectueux des consignes de sécurité, l’électromécanicien est également un manuel habile et inventif.

Pour accéder à cette profession, la formation la plus souvent exigée est le diplôme d’études professionnelles en électromécanique de systèmes automatisés. Le diplôme d’études professionnelles en mécanique industrielle de construction et d’entretien est aussi parfois considéré. Les diplômes d’études collégiales du secteur « électrotechnique » sont parfois exigés et représentent un atout pour obtenir des promotions.

Formation scolaire


La formation professionnelle du secondaire offre un programme d’études visant l’exercice du métier d’électromécanicien. Il s’agit du programme d’études menant au diplôme d’études professionnelles en Électromécanique de systèmes automatisés.

Possibilités d’emploi


Emploi-Québec (Information sur le marché du travail) estime, pour un horizon de quatre ans, les perspectives professionnelles pour le métier d’électromécanicien par région et pour l’ensemble du Québec.

Les enquêtes Relance du ministère de l’Éducation, du Loisir et des Sports (MELS) fournissent des renseignements sur l’intégration au marché du travail des détenteurs du DEP en Électromécanique de systèmes automatisés.

Informations complémentaires


La Commission des partenaires du marché du travail contribue au financement des activités du Comité sectoriel de main-d'oeuvre dans la fabrication métallique industrielle.

Commission des partenaires du marché du travail - Québec

Pour plus de renseignements sur le marché du travail et sur les programmes et services publics d'emploi, consultez le site d'Emploi-Québec.